image

Promesses ou prophéties...?
Pour qui sonne le glas des espoirs de demain
Pourtant l'humanité avait les cartes en main
Les illusions anciennes de progrès continus
Se sont elles évanouies sur des routes perdues.
En quoi pouvons nous croire s'il n'y a plus d'issue
Les époques bénies sont elles révolues ?
De grands vents de tempête tout balayent sans cesse
De gros nuages noirs sur l'horizon se pressent.
L'alerte est donnée, partout le tocsin sonne
Mais tout se passe comme si on n'entendait rien
Hélas les jours se suivent et nous le voyons bien
Sur nos écrans multiples que les menaces tonnent.
Des femmes et des enfants, nous faut il donc ce prisme,
Périssent sur les mers ou en des lieux maudits
Les forces de la nature s'épanchent en cataclysmes
Les ressources essentielles seront bientôt taries.
Et nous nous conservons toujours nos vieux modèles
Alors que nous savons qu'en leur restant fidèles
Nous nous fermons la porte vers l'avenir radieux
Quand nous étions enfants, que promettaient nos vieux.
Les voyants sont au rouge sur les tableaux de bord
Les peuples vont voir rouge si on vire pas de bord
Ils vont brandir violents des drapeaux illusoires
Qu'ils soient verts, ou bien jaune, qu'ils soient rouges ou noirs.
J'entends sonner le glas, mais aussi le tocsin
Même les cornes de brume se font entendre au loin
Mais malgré cet orchestre aux sons tristes et graves
Les disputes des hommes font un plus grand vacarme.
Quels que soient les vainqueurs de nos vaines disputes
Ils seront tous perdants quand ils seront en butte
Aux conséquences du temps qu'ils ont mis à comprendre
Il sera bien trop tard alors pour bien apprendre.
Sur ce vaisseau terrestre perdu dans l'univers
Y a pas de rattrapage sur terre ou sur mer
Si l'homme n'y respecte ni le bleu, ni le vert
S'il y poursuit ses choix aveugles et pervers.
Pierre BOUTET
Tous droits reserves