image

Détours 

Au rebours de toute vérité, il y a le mensonge

Au rebours de la réalité, il y a nos beaux songes
Au détour de mes trahisons, on trouvera mes peurs
Au détour de ma déraison qui fera mon malheur.
A l'entour de ma raison, existe bien la paix
A l'entour de mes passions, y règnera la sagesse
Dans le four de mes folies, tes yeux sont une caresse
Dans le four d'un cœur épris, ton regard est une épée.
Dans la cour là où tu vis, c'est là qu'est mon seul pays
Dans la cour où je te vis, depuis lors je suis épris.
De l'amour dont j'ai envie, je veux cueillir tous les fruits
De l'amour qui est ma vie, peut être qu'il me détruit.
De ce tour que tu m'as fait, moi je trouve ça parfait
De ce tour que prend ma vie, excitant comme un café 
Je suis pour que ça n'ait pas,  de fin avant très longtemps
Je suis pour que ça ne cesse, pas avant la fin des temps.
Le contour de ce poème, vous paraît peut être flou
Le contour le seul que j'aime, c'est de vous que d'être fou
Les atours de mon poème, sont habillés de détours
Les atours en sont la crème, et le sens en est l'amour.
Pierre BOUTET
Tous droits reserves