image

Le temps de l'innocence
Je vais, je cours, je crie, je m'essouffle à courir
Avec tous les copains, 
Je joue, je tombe, je saute, je m'efforce de tenir
Le rythme à fond de train
Je découvre tous les jours de nouvelles façons
De mener cette ronde
J'apprends chaque jour de nouvelles leçons
Pour comprendre le monde
La jeunesse est féconde, son temps est si rempli
Elle semble si longue, du matin à la nuit.
Sur le temps de l'enfance chaque homme se construit
Le temps de l'innocence portera tous ses fruits.
Je vais, je cours, je bosse, je m'éreinte à couvrir
Le travail qui est le mien
J'aime, je dois, je fais, je m'emploie à réussir
Ma vie avec les miens
J'accomplis tous les jours la course monotone
De ce temps quotidien
Je réalise chaque jour que tout cela m'étonne
Comment se sentir bien
L'âge adulte est décevant, les rêves y sont plus rares
Le temps est si contraint du home à la gare
Sur le temps de l'âge mur, chaque homme se fracasse 
Ce temps de la conscience devant le temps qui passe.
Chaque lambeau que tu arraches au temps de l'insouciance
Est un flambeau luttant contre les temps de souffrance
Chaque pierre que tu trouves dans ce jardin secret
Construira dans ton cœur, un fort joli muret.
Pierre BOUTET
Tous droits reserves