image

Instant volé
Une douce caresse est venue m'éveiller
Comme j'ouvrais les yeux dans le clair du matin
Les rayons du soleil à travers les volets
Forment un joli tramage de traits sur le satin.
La main qui se promène lentement sur ma peau
Prolonge ces instants de délicieux repos
J'en goûte chaque geste et chaque frôlement
Celle qui me caresse je l'aime follement.
Dans l'instant suspendu entre rêve et conscience
Là où la vie hésite à reprendre son cours
Où on voudrait si fort ne pas mettre en balance 
Ce moment d'abandon et revenir au jour.
Avez vous remarqué une chose qui m'agace
Que les meilleures choses sont toujours si fugaces
Que les plus vifs plaisirs ne sont distribués
Que par un compte goutte à moitié obstrué.
Pour quelques moments rares, si vite terminés 
Nous devons endurer mille contrariétés 
Mille choses à faire sans aucun interêt 
Pour mériter un seul clin d'œil d'éternité.
Mais peut être après tout est ce bien mieux ainsi
Cela donne du sens à ces instants précis 
Ils prennent importance en raison de ceci
Qu'à les trouver si rares, ils n'en ont pas de prix.
Pierre BOUTET
Tous droits reserves