image

Doute
Et quand bien même je te dirai je t'aime
Te le dirai mille fois que ce serait quand même 
Encore un doute en toi, encore ce qui te ronge
Tu as avant c'est vrai tant souffert du mensonge.
L'amour peut bien se dire, facile à exprimer
Mais l'amour véritable est toujours à prouver
Il n'y a que par nos actes que l'on peut rassurer
Quelles que soient nos paroles, les faits sont assurés.
Et quand bien même je pleurerai des jours
Te dirai mille fois mes poésies d'amour
Encore le doute en toi qui te mine et te ronge
Comment donc te prouver que ce n'est pas mensonge.
Mon amour en silence tend ses bras amoureux
Je te fais chaque jour des cadeaux silencieux
Je suis là quand il faut et sans rien réclamer
Tu appelles, j'accours, pour agir et donner.
Et quand bien même je t'offrirai des montagnes de trésors
Te dirai mille fois que tu brilles plus que l'or
Encore le doute en toi qui abîme tes songes
Qui te fait voir partout tromperies et mensonges.
Alors je t'attendrai en restant près de toi
Alors je dormirai tout près là de ton toit
Tu finiras bien par remarquer ma foi
Un jour tu tourneras ton sourire vers moi.
Je te dirai alors que mon seul privilège
C'est de pouvoir servir ma reine souveraine
Alors le doute en toi, cessera son manège 
S'estompera en toi, cette brume de peine.
Pierre BOUTET
Tous droits reserves