image

Quand la plume chante
Quand les mots qui en coulent sont des larmes de sang
La plume est sanguinaire et les mots sont violents
Elle seule peut réveiller dans le cœur de tout homme
Les démons qui existent au fond de son royaume.
Les paroles enflammées 
Allument des bûchers 
Les torrents d'éloquence 
Déchaînent la violence
Les discours de haine 
La violence déchaînent
Les propos venimeux 
Ne valent guère mieux.
Quand les mots qui s'écoulent sont des perles de feu
La plume est lumière et les mots sont heureux
Elle seule peut éveiller dans le cœur de tout homme
La bonté qui sommeille et y fait son royaume.
Les paroles de miel
Appellent le soleil
Les fleuves chargés d'amour
Y coulent de beaux jours
Les discours pour charmer
Y appellent la paix
Les propos amicaux
Y sont toujours très beaux.
Quand les mots se déversent et n'en disent que peu
La plume est stérile et les mots sont bien creux
Elle peut endormir dans le cœur de tout homme
L'étincelle qui y couve et y pique un somme.
Les paroles sans âme
N'éveillent pas la flamme
Les ruisseaux sont taris
Et ils n'ont pas de vie
Les discours de parade
Ont des humeurs trop fades
Les propos trop banals
Y sont toujours bancals.
Quand les mots qu'elle secrète sont des fleurs de printemps
La plume est allègre et les mots sont puissants
Elle a le pouvoir sur le cœur de tout homme
D'y faire naître l'amour, en faire son royaume.
Les paroles du cœur
Sont celles du bonheur
Les rivières y charrient
Un vrai charivari
Les discours amoureux
Y font beaucoup d'heureux
Les propos de Eros
Y sont tous à la noce.
Pierre BOUTET
Tous droits reserves