image

Paradis
 
Je suis si bien dans mon hamac,
Je ne veux pas prendre mon sac
La mer me berce de son ressac
Je suis bien loin de tout tarmac.
 
Je suis si bien sur cette plage
Sous ces palmiers, la vie est sage
Je me contente du paysage
Bien long y sera mon passage.
 
Je sirote tranquillement
Un cocktail riche en rhum blanc
Le sable fin vole sous le vent
Et puis je vois le firmament.
 
Une femme me tient la main
Avec elle je prends un bain
Nous ferons même un gros câlin
Je n’ai pas une vie de saint.
 
J’ai lancé ma canne au loin
Des repas il faut prendre soin
Des noix coco de loin en loin
Et des poissons pêchés du coin.
 
Une pluie chaude mouille ma peau
Je n’ai pas besoin de maillot
Moi je vis nu, sans oripeaux
Dans la nature c’est mon lot.
 
Dans chaque chose qui m’entoure
Je puis n’y voir que de l’amour
Ici la vie joue pas de tours
Elle suit simplement son cours.
 
A mes désirs il est pourvu
J’ai bien tout passé en revue
La poésie elle m’est venue
Je n’en suis jamais revenu.
 
Pierre Boutet
Tous droits reserves