04 avril 2016

Il est grand temps

Il est grand temps   Nous avons de tous temps, espéré des réponses Pour saisir de la vie, le sens comme les buts Des prophètes en nombre nous ont fait la semonce De bien nous comporter, que nous serions élus.   Ils disent sur cette terre, vous êtes de passage Le paradis se gagne, il y faut du courage La vie est une épreuve que vous devez passer Pour l’au delà atteindre, il faut le mériter.   Alors de cette terre qui nous étaient donnée Nous avons... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 avril 2016

Galopin

Galopin…   Quand j’étais galopin je courrais la campagne Avec de bons copains et j’aimais la castagne Je n’hésitais jamais à grimper dans les pins Pour dénicher les pies ou bien les écureuils   Les genoux écorchés et en culotte courtes Hiver comme été partout je galopais On faisait des cabanes, rondes comme des yourtes J’étais souvent Zorro, jouant de son épée.   En bandes de gamins, brandissant des bâtons On jouaient innocents la guerre des boutons ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2016

Je pourrais...

Je pourrais... Je pourrais en tisser des textes éphémères Avec des mots choisis dans des lexiques rares Je pourrais en hisser des voiles aux couleurs d'ange Pour attirer les vents d'horizons bien étranges Y faire miroiter mille reflets magiques Et puis vous en conter des légendes mirifiques Je pourrai invoquer à l'autel des dieux morts Des Méphistophélès ou bien des Belphegors Vous faire dresser les poils sur vos bras désarmés Ou vous ensorceler ou encore vous charmer. Mais j'ai choisi la terre et sa réalité ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2016

Les arpèges élégants

  Les arpèges élégants Je crois encore entendre les arpèges élégants Des violoncelles légers au milieu de l'orchestre Tandis que de ta main tu me serrais la dextre Que ma peau frémissait sous l'épaisseur du gant. Un simple attouchement qui en disait si long Sur nos espoirs cachés d'ardente communion Mais nous étions tous deux, contraints à la sagesse On ne plaisante pas avec la sainte messe. Dans cette société pleine de faux semblants Chacun y est tenu de bien tenir son rang Même si bien souvent, il faut... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]