image

Écoutez
Que j'aime me laisser charmer par la musique,
De quelques poésies aux dons analgésiques
De vivre hors du temps dans des palais d'orient
Éclairés par des lunes aux beaux reflets d'argent.
J'imagine aussi comme au creux de mes rêves
Des amours, des étreintes, aux saveurs irréelles
Des transports amoureux, fougueux et pleins de sève
Qui durent jusqu'à une aube inondée de soleil.
Je voyage souvent avec l'esprit des morts
J'emprunte des caravelles, avec les chercheurs d'or
Je vole avec le vent, chevauchant des cavales
Je marche à la tête de troupes orientales.
Je suis beau, je suis fort, je suis toujours charmant
Je suis bien sûr aussi, un formidable amant
Des déesses amoureuses m'adressent des clins d'œil 
Je ne rencontre jamais ni échecs, ni écueils.
Pourtant la poésie n'est pas qu'un maquillage
Elle peut dire aussi, le monde n'est pas sage
Elle peut hurler, crier, pleurer, souffrir
Pour chanter la misère et le malheur vomir.
Je veux crier en vers, donner à réfléchir
Clamer mes inquiétudes et mes révoltes aussi
Rappeler que ce monde est une vraie merveille
Que la folie des hommes va mettre à la corbeille.
J'aime la poésie qui chante la nature
Qui rappelle que la vie demeure un miracle
Qui invite à goûter ce merveilleux spectacle
Mon propos est sans fards, mes intentions sont pures.
Pierre BOUTET
Tous droits reserves