26 mars 2016

Paradis perdu

Paradis perdu Tout petit que j'étais, on m'enseignait déjà  La beauté et le bien, et l'amour du prochain On me lisait des contes, pleins de maharadjas On me contait l'histoire, d'Abel et de Caïn. J'ai grandi en pensant, à faire de mon mieux A mériter le sort, qui me rendait heureux J'ai compris qu'à aider, et à aimer les gens On se sentait bien mieux, plus qu'en les ignorant. J'étais bien confiant, dans la nature humaine Les idées de progrès, jouaient bien leur rengaine Je voyais que le monde, allait en... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2016

Desir

Désir  J'ai humé à l'ivresse la fragrance d'un corps Offert à mes caresses, ouvert à mes efforts J'ai senti sous ma peau les milles vibrations Des ondes de chaleur courant à l'unisson. J'ai bercé dans mon cœur toutes les illusions Que ces moments sublimes durent dans la passion J'ai espéré longtemps que l'amour était fort Plus fort que n'est le temps où que ne l'est la mort. J'ai joué si souvent à la bête à deux dos Ce fut longtemps je crois, peut être mon seul credo J'ai compris un peu tard que vertige des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 14:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2016

Éphémère

Éphémère  C'étaient des temps troublés, il y régnait la faim La violence y était chose très familière  Les gens étaient armés, la vie était galère  Le sort de chaque homme, affaire du destin. La vie alors était une denrée précieuse  Pour ne la gaspiller on la brûlait au feu Des plaisirs, des amours, et pourquoi pas du jeu Ouvrir une parenthèse, surtout pas sérieuse. La mort vous y guettait à chaque carrefour Des vilains agressaient les passants tous les jours La maladie fauchait les foules des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2016

Qui dira, qui voudra, qui fera ?

Qui dira, qui voudra, qui fera ? Qui verra, qui dira, qui criera  assez, assez, cette indécence  Qui dira, qui voudra, qui fera Cesser, cesser, toutes ces violences ? A la une, du sang, du sang et des larmes Tous les jours on y voit des hommes en armes Les villes quadrillées, les gens comme sonnés  Et d'autres catastrophes au petit déjeuner. Qui verra, qui dira, qui criera Assez, assez, la décadence  Qui dira, qui voudra, qui fera Cesser, cesser cette impuissance ? A la une défilés et des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]