image

Désir 
J'ai humé à l'ivresse la fragrance d'un corps
Offert à mes caresses, ouvert à mes efforts
J'ai senti sous ma peau les milles vibrations
Des ondes de chaleur courant à l'unisson.
J'ai bercé dans mon cœur toutes les illusions
Que ces moments sublimes durent dans la passion
J'ai espéré longtemps que l'amour était fort
Plus fort que n'est le temps où que ne l'est la mort.
J'ai joué si souvent à la bête à deux dos
Ce fut longtemps je crois, peut être mon seul credo
J'ai compris un peu tard que vertige des sens
Était bien volatile comme sont les essences.
À présent que le temps à imposé sa loi
Que mon corps un peu las exige du repos
Mon esprit apaisé revit tous ces émois
Le sourire aux lèvres, et sous mon vieux chapeau.
Il y a un temps pour tout, et la vie nous réserve
A chacun des moments que chacun y traverse
Des sentiments très beau comme montée de sève 
Que l'on y soit très jeune ou vers vieillesse verse.
L'amour est à présent une longue aventure
Où la tendresse règne en belle dictature
Souvent encore j'entends l'appel de la nature
Et je me fonds encore dans le désir qui dure.
Pierre BOUTET
Tous droits reserves