image

Paradis perdu
Tout petit que j'étais, on m'enseignait déjà 
La beauté et le bien, et l'amour du prochain
On me lisait des contes, pleins de maharadjas
On me contait l'histoire, d'Abel et de Caïn.
J'ai grandi en pensant, à faire de mon mieux
A mériter le sort, qui me rendait heureux
J'ai compris qu'à aider, et à aimer les gens
On se sentait bien mieux, plus qu'en les ignorant.
J'étais bien confiant, dans la nature humaine
Les idées de progrès, jouaient bien leur rengaine
Je voyais que le monde, allait en avançant 
Misère et violences, allaient en régressant.
Puis tout à basculé, je ne sais pas pourquoi
Je ne sais pas comment, non plus à quel instant
Mais dans le monde qui, est notre à présent
Ne règnent désormais, que violence et argent.
Là où l'éducation, formait des citoyens
On arme à présent, des esprits mercenaires
Qui n'ont pour seul credo, et principal moyen
Que de gagner leur vie, plutôt que de la faire.
Là où agir ensemble, pour faire la société 
Plus aimable aux hommes, et pour mieux partager
Que voit on désormais, que des foules avides
De jouir et consommer, des choses un peu vides.
J'ai vécu une enfance, au milieu de forêts
Où grouillait une vie, surprenante et variée 
Lorsque je me promène, près des villes à présent
J'entends le seul silence, des animaux absents.
J'ai l'étrange impression, d'être né dans un monde
Il y a très longtemps, une lointaine époque
Pourtant c'était hier, je n'ai pas vu venir
En quelques décennies, les malheurs d'aujourd'hui.
Pourtant bien je maîtrise, toutes les technologies
Dans ce monde je navigue, toujours avec plaisir
Mais j'ai, je vous le dis, le sentiment diffus 
D'avoir jadis connu, le paradis perdu.
Pierre BOUTET
Tous droits reserves