image

En périphérie
La ville semble loin, elle est pourtant tout près 
Elle n'est pas dans ton coin, tu n'y a pas accès 
Des bus, des trains ou des tramways
Il y en a peu, ou pas assez
Tu es en périphérie
Les beaux magasins, les salles de spectacles
Pour en profiter il y a trop d'obstacles
Dans ta campagne ou ton quartier
Tu vis vraiment très isolé 
Tu es en périphérie
T'es citoyen à part entière 
Alors pourquoi tant de barrières 
Tu t'ennuies, tu tournes en rond
Il n'y a pas de distractions
Tu es en périphérie
Alors la ville tu la rêves, 
alors la cité tu la hais
Pour en sortir rompre la trêve 
il te faudra franchir la haie
Tu es en périphérie
Quand cette idée tu la caresses
On t'envoie cars de CRS
Même si tu vas à l'université 
On ne voit que ta marginalité 
Tu es en périphérie
Alors il te reste la violence
Pour rompre ce foutu silence
Où tu sombres dans la fumée 
Des drogues qu'il te faut dealer
Tu es en périphérie
Parfois alors toute cette rage
Éclate en feux ou en orages
Cela fait la première page
Puis on oublie, c'est bien l'usage.
Tu es en périphérie
Un jour j'espère qu'on comprendra
Que les ghettos ça le fait pas
Que des humains vivent là bas
Qu'ils ont à ce titre des droits
Même en périphérie
Qu'il y existe des énergies et des talents
Et des citoyens exigeants
Qu'il faut changer cet urbanisme
Et retrouver notre humanisme
Pour la périphérie.
Pierre BOUTET
Tous droits reserves