image

Perdu en mer
Balloté sur les flots de l'océan tranquille
Bercé par les remous des vagues successives
Dans ce canot fragile qui glisse sur sa quille
Mon âme vagabonde elle est aussi pensive.
Les yeux déjà brûlés par le sel, le soleil
La bouche desséchée offerte au grand air
La peau bien craquelée par les paquets de mer
La faim qui me taraude tous les jours sont pareils.
Arrivé à ce stade où l'espoir n'a plus cours
Où l'esprit résigné, je refais mon parcours
Comment donc le destin m'a pu jouer ce tour
Il me reste plus rien, pas même un recours.
Allongé dans la barque, et acceptant ce sort
Abandonné des hommes et attendant la mort
Alors curieusement je me suis mis à rire
Défiant le malheur qui me prive de vivre.
Puisqu'il faut en finir sur cette barque ivre
Personne ne lira ce roman dans un livre
Pas de témoin pour dire, cet homme est libre
Il me reste un papier sur quoi je peux écrire.
Océan prend moi donc dans tes ondes mouvantes
Que je puisse rejoindre toutes âmes errantes
Des marins de tous temps qui hantent par milliers
Chaque pouce carré de ton immensité.
Pierre BOUTET
Tous droits reserves