image

Page vierge

Dieu que la page est blanche, pourquoi donc la souiller
Tant qu’elle reste vierge, tous les mots sont possibles
Elle contient promesses infinies et terribles
Tant que ma plume n’y court de son encre mouillée.

A peine y ai je posé mes premiers vers du jour
Qu’elle même se remplit de tous mes morts d’amour
Elle ne peut contenir le trop plein d’émotions
que mon esprit, mon cœur vivent avec passion.

Que j’aime cette attente devant la page ouverte
Quand je sens des idées qui sortent de leur tanière
Je ne sais ce qui va, surgir dans la lumière
Ce que je vais vous dire, ma vie ainsi offerte.

Comme la page blanche parfois elle désarme
Des milliers de poètes y ont versé leurs larmes
Quelques uns parmi eux en ont fait même une arme
D’autres ont préféré lancer des cris d’alarme.

Belle proposition que cette page là
A nous de la saisir et de donner le la
A nous donc d’y coucher, nos hauts ou bien nos bas
D’y chanter nos espoirs, ne serons jamais las.

C’est la meilleure amie de tous les musiciens
Qu’ils chantent avec des notes, qu’ils murmurent leurs mots
Elle ne me fait pas peur car à partir de rien
Grâce à elle je crée parfois des choses bien.

Pierre BOUTET

Tous droits reserves