image

Ressac
Debout sur la crête, le vent en rafales
Plus loin à l'horizon, des nuages cavalent
Les forêts frémissent, leurs cimes balancent
Je sens là sur ma joue, une morsure qui lance.
Dans ce coin isolé où je me suis caché 
Pour fuir très loin de toi, mon cœur est arraché 
Je trouve un peu de paix, pour guérir ma colère
Nature agitée, pour une âme en guerre.
Les fortes bourrasques fouettent ma chair offerte
Comme mille cravaches, c'est un vrai calvaire
La douleur que je sens alors anesthésie
Les tourments de mon cœur, toute leur frénésie.
Qu'elles soufflent plus fort, encore et encore
Malgré tous leurs efforts, je veux toujours ton corps
Faudra-t-il être mort, pour calmer mon remords
Je sais bien que j'ai tort, d'avoir voulu ta mort.
Dressé sur la crête, au bord de la falaise
J'entend bien le ressac, sur les rochers plus bas
Prendrai je mon envol, quand le vent me rabat
Pour en finir ce soir, ce qu'à Dieu ne plaise.
Pierre BOUTET
Tous droits reserves