04 février 2016

La belle force

La belle force Une énergie qui coule,  qui roule, qui déboule Des ondes qui inondent, Partout de par le monde Des liens si impalpables  mais plus forts que des câbles Attraction singulière Enveloppe de lierre Bouffées de joies Qui soufflent sous les toits Élans irrépressibles Contre eux rien n'est possible Union des contraires Et des complémentaires Entre esprits, entre cœurs Ardeurs comme bonheurs Dans les gestes, les regards Nul besoin de bavards Un mystère se passe Et traverse l'espace ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 février 2016

Je m'evapore

Je m'évapore  Je m'évapore, je quitte le port La vie d'abord Je m'évapore, avant que d'être morte Je m'évapore Les hommes semblent vouloir encore Être dans la mouise, battre des records S'ils persévèrent dans tous ces torts S'ils ne manifestent de remords Alors Je m'évapore, je quitte le port La vie d'abord Je m'évapore, avant que d'être morte Je m'évapore Ils semblent ignorer encore Que dans le mur tous leurs efforts Les précipitent vers la mort Sans même s'avouer qu'ils ont tort Alors Je... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2016

Sous le regard

Sous le regard Un jour elles sont venues, d’au delà de l’espaceDepuis des univers et des mondes ultimesElles ont sur notre terre, étudié ce qui se passeEt qu’en ont-elles conclu, cela on imagine. Elles ont vu une terre plus belle et plus parfaitePlus propice à la vie, que tout ce qu’elles connaissentElles ont vu mille espèces, qui partout y prospèrentContemplé des beautés, à les rendre stupéfaites. Puis elles ont aperçu, une drôle d’espèceQui semblait de ce monde n’avoir rien à en faireAu lieu de préserver toutes ces belles... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2016

Regrets

Regrets L’aube a éclairé de ses pâles lueursTôt ce petit matin, ma démarche est molleLes yeux tout embrumés des miasmes de l’alcoolA tâtons j’ai marché, puis suis tombé en pleurs. Non je n’ai pas rêvé, elle est bien partieHier, quand sans un mot, elle a fait ses valisesElle a emporté peu de choses à vrai direAvant que d’appeler pour finir un taxi. Elle m’a regardé de ses yeux furibondsJe n’ai pas bien compris, mon cœur a fait des bondsElle semble me reprocher une faute impardonnableJ’ai beau chercher en moi, je ne suis pas... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]