image

Je voudrai sans la nommer....
Dès la petite enfance, elle nous tient compagnie
Les monstres dans l'armoire, fantôme sous le tapis
L'angoisse est familière, elle poisse nos nuits 
Jusque en cauchemars, parfois elle nous poursuit.
Ensuite vient l'école, ce sont les mauvaises notes
Des professeurs sévères, aussi des mauvais potes
Des blagues pas très drôles jusqu'à l'humiliation
Mais devant les parents il faut faire illusion.
On trouve un travail, objectifs exigeants
Parfois on y arrive mais pas aussi souvent
On sait bien qu'à la porte beaucoup attendent leur tour
Si on échoue à suivre, y aura pas de recours.
La société impose un contrôle permanent
Qui n'a pas fait de frasques, lâché un peu les vannes
Faites un écart à ça, la sanction tombera
Parfois dégringolade, en enfer tombera.
Comme çà certains vivent, une vie en qui vive
Sans cesse tracassés des reproches encourus
Sans cesse poursuivis par des craintes indues
Ils passent une existence à attendre qu'arrive
La grande catastrophe, malheur irréparable
La punition injuste, la sanction effroyable
Ils sont empoisonnés par un venin coriace
Implanté des l'enfance par quelques circonstances
La Peur !
Pierre BOUTET
Tous droits reserves