Dernières chances
Parfois je désespère, je crains bien que la terre
Ne devienne un jour un caillou délétère
Lors j'écris mes angoisses, je crie mes mises en garde
Et rejoins la cohorte de tous ceux qui regardent.
Mais parfois j'aperçois, une bonne raison
Une belle initiative qui ouvre des horizons
Vers de meilleurs usages, bien plus respectueux
De la mère nature et de ses biens précieux.
Combien ils ont du mal, tous ceux qui disent vrai
À se faire entendre, à se faire comprendre
Des siècles d'habitude, des intérêts de poids
Se liguent contre ces sages pour étouffer leurs voix.
Et pendant tout ce temps, l'aiguille à l'horloge
Inexorablement, poursuit sa course lente
Les solutions existent, les résistances patentes
Ne doivent parvenir, à taire leur éloge.
Soyons tous attentifs à soutenir ces pistes
Il ne nous reste plus grand chose sur la liste
Pour renverser le cours des réponses assassines
Qui minent chaque jour, faut qu'on les élimine.
Depuis la nuit des temps nos pères ont pris exemples
Sur ce que leurs aïeux avaient mis dans leur temples
Notre génération doit rompre avec l'adage
Qui veut que reproduire c'est façon d'être sage.
Il n'y a jamais eu période comparable
Ou une génération était placée ainsi
Au carrefour des choix de mort ou de survie
Et devait de changer se montrer si capable.
Le sort à fait peser, sur épaules insouciantes
Friandes de plaisirs, de plus de liberté 
Une responsabilité je sais très écrasante 
Celle de de décider du sort de l'humanité.
Nous ne sommes préparés, mais avons connaissances
Pour saisir les enjeux, pas gaspiller nos chances
Nous sommes au pied du mur, à nous de réagir
Si nous ne voulons pas si lâchement périr.
Pierre BOUTET
Tous droits reserves

image