31 janvier 2016

La petite fourmi

Le peuple des fourmis comme on le sait assez Est très discipliné, il marche en rangs serrés Pardon devrais je dire il marche en file indienne Si tu vas ton chemin alors c'est bien le mien. Il était une fois une petite fourmi Qui salit ses antennes, au point de s'égarer C'est là chose fort rare, je vais vous la narrer Elle donne à réfléchir sur les mœurs d'aujourd'hui. La fourmi égarée, elle s'appelait musette Quand le soir arriva et que tomba la nuit Fut fort embarrassée de ne trouver sœurette Pour regagner son... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 13:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 janvier 2016

Toi

Toi Te dirai je assez oh ma tendre, ma douce L'effet que tu me fais par ta seule présence Quand ton sourire éclaire ton visage, ma chance Jamais pour ces moments ne pourrai crier : pouce ! Quand je vois dans tes yeux, comme lus dans un livre Dès que tu m' aperçois, ce qui les illumine Mes peurs et mes soucis, ce qui alors me mine Fondent, comme au soleil, une plaque de givre.  Dans ton aura d'amour, dans ce que tu dégages Qui en toute inconscience diffuse autour de toi Je me baigne à plaisir, tous les jours j'y... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 janvier 2016

Je les vois

Je les vois Je les vois tous les jours en tous pays du monde Je les vois s'agiter autour de la mappemonde Je les vois disputer, créer, douter, construire Je les vois souffrir, aimer, tuer, détruire Et ils se multiplient sans frein et sans conscience  Et ils croient s'en sortir pour réponse la science Je les vois remuer tant de contradictions Je les vois déployer aussi tant d'émotions. Ils sont tous fratricides alors que tous unis Ils pourraient remédier à leurs maux, leurs problèmes Ils sont si égoïstes et ils... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 janvier 2016

Sans griffes ni dents

Sans griffes ni dents La nature l'a privé de griffes ou de dents  Elle lui a donné un pouce opposable La position debout, un cerveau un peu grand Avec tous ces atouts il n'a pas de semblable. Ses nombreuses faiblesses il a pu surmonter Avec une cervelle comme source à idées Des outils a forgé, inventé procédés  Qui l'ont fait bientôt roi, partout où il était. Il s'est vite retrouvé, en haut de cette chaîne Qu'on dit alimentaire, ultime prédateur Il n'a d'autre ennemi in fine que lui même C'est bien ça,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]