Toi
Te dirai je assez oh ma tendre, ma douce
L'effet que tu me fais par ta seule présence
Quand ton sourire éclaire ton visage, ma chance
Jamais pour ces moments ne pourrai crier : pouce !
Quand je vois dans tes yeux, comme lus dans un livre
Dès que tu m' aperçois, ce qui les illumine
Mes peurs et mes soucis, ce qui alors me mine
Fondent, comme au soleil, une plaque de givre. 
Dans ton aura d'amour, dans ce que tu dégages
Qui en toute inconscience diffuse autour de toi
Je me baigne à plaisir, tous les jours j'y voyage
Ne me lassant jamais de ton amour de moi.
Tes bras sont comme un nid, où coucou je me plais
A m'en ensorceler dans un cocon de tendre
Je te veux voir tresser la corde pour me pendre
À ton cou pour la vie là où je me complais.
Ta peau 
est le si beau tapis où je veux seul m'étendre
Ta voix,
Est la douce musique qu'il me plait à entendre 
Ta bouche, 
La fraîche source pure où je veux m'abreuver
Ton âme,
La belle compagnie que je veux partager.
T'ai je assez chanté, ma douce, mon espérance
Tout ce que dois ma vie à ta tendre confiance
Combien chacun des jours que avec toi je danse
Je remercie le ciel pour m'avoir donné chance.
Pierre BOUTET
Tous droits reserves

image