image

Sans griffes ni dents
La nature l'a privé de griffes ou de dents 
Elle lui a donné un pouce opposable
La position debout, un cerveau un peu grand
Avec tous ces atouts il n'a pas de semblable.
Ses nombreuses faiblesses il a pu surmonter
Avec une cervelle comme source à idées
Des outils a forgé, inventé procédés 
Qui l'ont fait bientôt roi, partout où il était.
Il s'est vite retrouvé, en haut de cette chaîne
Qu'on dit alimentaire, ultime prédateur
Il n'a d'autre ennemi in fine que lui même
C'est bien ça, paradoxe, qui fera son malheur.
Il n'a pas respecté les règles élémentaires
Il a cru qu'il y aurait toujours, et cela sans limites
Des ressources nouvelles, pour ses gros appétits
Il n'a pas écouté ce que disait sa terre.
Avec trop de pouvoir et peu d'humilité
Guidé par ses passions et sa cupidité
Prêt à croire tous ceux qui le poussent à la guerre
Il va creuser sa tombe, faute d'aimer sa mère.
La nature aurait dû, lui donner griffes et dents
Plutôt que cet organe dont il se sert si mal
Il est malgré cela, resté trop animal
Pour dépasser ses peurs, et aller de l'avant.
Pierre BOUTET
Tous droits reserves