image

Sens dessus dessous

Un astre a fait son nid dans une pluie d’étoiles
La lumière est intense et éclaire la toile
Tandis que les comètes s’en vont à toutes voiles
Un jet soudain jaillit du noyau primordial.

Des tourbillons de lunes enroulent tous leurs halos
Les anneaux de Saturne jouent aussi au yoyo
L’ellipse de Mercure taquine la grande Ourse
C’est une grande éclipse qui arrête sa course.

Des galaxies coquines jouent avec les météores
Se moquent des jeux curieux qui sont dans les confins
Et là bas les grands dieux qui décident du sort
S’amusent comme des fous, agitent leurs pantins.

La vie comme elle le peut entre quelques interstices
Glisse ses pseudopodes avec quelque malice
Elle fait des clins d’œil à des dieux très complices
Pour par un vrai miracle, toujours rester en lice.

Le temps est la mesure de cet univers fou
L’espace n’est pas dupe, il n’a pas rendez vous
Le soleil et la lune sont des amants fâchés
Le blond et l’argentée vont bien un jour tricher.

Seules les années lumière assistent à ces manières
A l’échelle des hommes, l’univers est pépère
Clignement de paupière de notre vieille terre
Frequence frénétique, de nos vies éphémères..

Pierre Boutet​