Le mont

Je vis au pied d'un mont étrange et magnifique
Pas de comparaisons il est vraiment unique
Je décris à raison ses caractéristiques
Là depuis ma maison où j'ai posé mes cliques.

Au centre est un cratère, comme un demi volcan
Il forme une mâchoire, celle d'un vieux géant
Ses côtés, symétrie, forment des monticules
Qui ressemblent ma foi à ses deux mandibules.

Ses dents forment au centre une arête tranchante
Qui impose à tous une marche prudente
De son sommet on voit de la France à L'Espagne
On y reste à grand peine, les bourrasques sont violentes.

Sa présence domine toute la grande plaine
Sa silhouette fière et un son air protecteur
Sont un fer à cheval contre toutes les peines
Il semble je vous le jure protéger des malheurs.

Je vous tairai son nom, secret bien partagé,
Qu'on le laisse en paix, le gravir nous osons
Quand nous avons besoin de retrouver raison
Mais la plupart du temps, il est très préservé.

Car c'est en doutez vous, une montagne sacrée
Depuis la nuit des temps elle est magnétique
Ses courants telluriques attirent les sorciers
Elle nous a envoûtés la montagne magique.

 

Pierre BOUTET

Tous droits reserves