Lézarder au soleil dans la langueur de l'été
Partager un bon verre à la terrasse des cafés
Et mille petits riens qui nous font tant de bien
Ces choses inutiles et pourtant essentielles

Qui ont pour nos papilles un petit goût de miel

Des mélodies futiles, des pièces déclamées
Des objets ouvragés, des tableaux aux musées
Des repas partagés, des moments savourés
Surtout la liberté de penser d'exprimer

Des critiques musclées , des opinions sensées.

En tous temps en tous lieux paroles libérées,
Irriguent nos sociétés de toutes sortes d'idées
Laissant chacun choisir la vie qu'il veut mener
Et prendre ici ou là juste ce qui lui plaît.

Et de tous ces possibles ne saurions nous passer.

 

Pierre BOUTET

Tous droits réservés