Pris comme dans un étau, et piégé par les mots
Piochés hier tout de go dans l'almanach Vermot
Suis je alors sincère, soyez donc plus sévères
Voyez comme mes vers sont tous mités aux vers

Il ne suffit non pas de joliment rimer
De bien accommoder pichet avec tricher
De respecter le rythme, et de swinguer avec
Si de tous sentiments on reste toujours à sec.

Les poésies d'amour peuvent faire illusion
Jouez les troubadours, rimer avec toujours
Faites glisser la soie ou alors le satin
Sur la peau un beau soir ou bien un clair matin.

Prenez un beau tableau, exprimez ce qu'il dépeint
Plagiez lors le talent de celui qui l'a peint
Succès est assuré à l'ombre du génie
Des miettes en sont tombées et vous les avez prises.

Combien plus difficile est dire simplement
Que la nature inspire de nobles sentiments
Que l'homme est inconstant et au fond inconscient
Que s'il est amusant il aime trop le sang.

De dire sa folie et ses contradictions
De l'espèce humaine dénoncer les travers
De chanter que parfois en dépit des passions
Elle sait montrer aussi ce qu'elle a de meilleur.

Il n'y a pas de règles avec la poésie
Chacun peut la chanter selon sa fantaisie
Mais il est préférable en tout bien tout honneur
D'y mettre un peu de sens et en tous cas son cœur.

Pour moi c'est donc très clair, je fais parfois joli
Mais vous le constatez et pour rester poli
J'aime aller gratter dans le fond de nos cours
Tout ce que nous cachons et qui doit voir le jour.

Pierre BOUTET Tous droits réservés