21 janvier 2016

Obscurci

Le retrait de la vague qui découvre la plage Est comme un grand vent quand le ciel il dégage Derrière les nuages, ou alors sur le sable Finies les illusions qui cachaient les obstacles.   Souvent est préférable de les dissimuler Derrière des artifices, les dures vérités Qu’une brume épaisse, chacun a bien la sienne Camoufle à nos yeux, les problèmes qui viennent.   Je proclame qu’est vertu, toute lucidité Elle bouscule souvent dans son propre intérêt Souffre un peu aujourd’hui, pour mieux vivre demain Le conseil... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 janvier 2016

Belle âme cherche la rime

Voilà comme on s'enrhume, dans une froide brumeAilleurs d'autres se déplument, tandis qu'ailleurs on fumeSi beaucoup d'hommes assument, parfois qu'on les allumentLa plupart je résume, sont bêtes comme enclumes. Quand je cherche la rime, j'avoue une déprimeRarement dans les cimes, je commet aussi le crimeDe tricher même en prime, pourtant combien je trimePour saisir celle qui mime, le son qu'elle intime. Je ne suis qu'un homme, poète en petite formeParaît que je suis comme, souvent un sale mômeVais pas en faire un tome, les chemins... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2016

Dans la calèche

Dans la belle calèche, la belle se pourlècheCette jolie pimbêche, ne connaît pas la dècheQuand elle lance ses flèches, le sang lors qu'elle lècheCoule de ces plaies fraîches, avant qu'elles soient sèches. Quand elle va à la pêche de ses amants revêches Jamais on ne l'empêche, d'être aussi de mèche Même quand elle sèche sa peau au teint de pêcheToujours aussi elle prêche pour l'endroit où elle crèche. Quand distraite elle enclenche des réactions très sèches Parfois elle déclenche, des violents des coups de bêcheLa trop jolie pimbêche... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
21 janvier 2016

Vivant !

Au bout du bout, je suis vivantUn peu cassé, pas impotentJe vois la roue, elle dit le tempsC'est mon passé, je vis pourtant. Malgré ces jours, je suis vivantJ'ai trop souffert, pas tout le tempsConnu l'amour, pas très souventCroisé le fer, c'est important. Vivant, vivant, je suis vivant On a bien tort, je suis vivantOn a douté, même un momentPas de remords, j'ai pas le tempsPas dérouté, je suis constant. On le regrette, je suis vivantPlus que jamais comme un géant Que l'on me prête et pour longtempsForce d'aimer, je suis présent. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2016

Une autre époque

C'était un autre temps c'était une autre époqueLes hommes y jouaient bien d'autres tragédiesIls se disaient amis, étaient bien ennemisDe la paix, de la vie, de l'amour ils se moquent. Si tu me ris au nez, si de moi tu te moquesJ'ai du bien me tromper de lieu où bien d'époqueCesse ta comédie, ce n'est pas tragédieEt si je t'ai blessée, ne suis ton ennemi. Le temps nous est hostile, n'est pire ennemiVoir ses rides apparaître je connais qui s'en moquentSi l'on était ailleurs ou dans une autre époqueJe te dirai d'en rire c'est pas une... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2016

A quoi bon ?

J'ai écris des poèmes, c'était mon intentionCela sur bien des thèmes, même avec passionJ'ai brodé sur l'amour, sur la mère natureJ'ai dit le fil des jours et chanté l'aventure. J'ai fait des fabliaux pour mes petits enfantsQuand ils vont au tableau, il récitent ces chantsJ'ai dépeint des décors, j'ai purgé mes remordsJ'ai affronté la mort, pour ça j'ai fait effort. Sur la folie des hommes, j'en ai écrit des tonnesLeur cruauté je nomme, pourquoi on s'en étonne Les beautés de nature, je les ai subliméesL'espoir en l'avenir, je l'ai... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 janvier 2016

Léon et la pelote

  Sans Voyez ce petit chat il fait des entrechatsIl fait des bonds partout, il court dans la maisonSes patrons endormis, le chaton s'amusaAvec une pelote trouvée dans le salon. voilà qu'il la bouscule, elle se débobine Le chaton s'y emmêle et puis il se débineEntraîne avec lui la laine qui défileBientôt dans le salon là où il se faufile. Le nom de ce chaton, c'est le petit LéonIl est rond et bien doux, on le trouve mignonQuand le matin madame entre dans le salonElle tombe empêtrée, par terre de tout son long. Léon s'est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2016

A contre cœurs

Elle l'a planté là, il en est resté coîtIl s'est bien fourvoyé, dans l'œil s'est mis le doigtParce qu'il est très riche et qu'il a du pouvoirIl croit qu'il la fascine, incapable de voir. Elle l'a planté là, elle en avait le droitD'elle il s'est moqué, il a haussé la voixDisant qu'une passade, ça n'avait pas de poidsMais en disant cela il a jeté un froid. Elle le pensait fidèle et sincère en amourElle l'a vu volage, était ce un seul jour ?Elle c'est toute entière qu'elle s'était donnéeQu'il l'ai trahie ainsi, elle ne peut pardonner. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2016

Mésaventure

Dans la forêt épaisse naquit un renardeau Dans son terrier profond bien caché sous la ,terre Il grandit bien au chaud au milieu de ses frères Mais il n’a pas le droit de pointer son museau   Dehors il y a danger pour les petits renards Des aigles majestueux les guettent dans les airs Prêts à les enlever pour nourrir leurs portée Sans compter les faucons, les loups et les chasseurs.   Le petit renardeau qui n’avait pas de nom Oublia hélas un jour de se montrer prudent Sa maman occupée par quelque distraction Il... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2016

Magie poétique

Je n’en reviens toujours pas de ce petit miracleLa poésie vaut mieux qu’un bien joli spectacleElle ouvre sur tant de choses, même inexprimablesQu’elle éclaire si bien, il n’est de meilleur phare. Tout ce qui exigerait des pages innombrablesPour bien les exposer, si on en est capableEn quelques mots, ou en quelques imagesDans des vers prennent sens, si on fait bon usage. Une force insoupçonnée réside en ses phrasesAvec d’autres réalités elles peuvent être en phaseElle parlent du monde, bien mieux que nos oraclesElle chante sa beauté,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]