Un jour une allumette décida de quitter
La boîte où elle dormait avec d'autres à côté
Lassée d'attendre là ce qu'on promet d'offrir
Une étincelle de joie pour lui faire plaisir

Elle saisit sa chance lorsque de trop gros doigts
Ouvrirent un jour la boîte, farfouillent maladroits
Elle glissât par terre invisible dès lors
Dans un nouveau contexte et un nouveau décor.

Lors quelques temps plus tard voilà qu'on la ramasse
Avec mille brindilles sur le sol répandues
On les jette au feu, aussitôt sont perdues
Car elles se consument en un instant qui passe.

Le sort de l'allumette ne fut pas un coup de foudre
Quelle que soit sa quête elle n'a pas fait long feu
Alors qu'une allumette obstinée et patiente
Pourra un jour qui sait mettre le feu aux poudres.

On sait des allumettes qui ont changé l'histoire
Allumant des bûchers sous des pieds prestigieux
Créant des incendies de monuments glorieux
Ou en boutant le feu dans des fêtes ou des foires.

Alors les allumettes doivent rester dans leurs boîtes
Qu'elles s'y tiennent tranquilles ce sera pour le mieux
S'il ne tenait qu'à moi, je les voudrai bien coites
Et que jamais à rien, elles ne mettent le feu

En dehors des bougies de ton anniversaire....

Pierre BOUTET

Tous droits réservés