Nimbée de la lumière qui filtre des volets
Qui font autour de toi, une auréole claire
Tu apparais magique et dans ta nudité
Telle belle Vénus, sortant de son bain d'ombres.

Si mon réveil surpris, en est bouleversé
C'est que j'ai dans mes rêves, évoqué ta beauté
Et elle m'est offerte, à peine réveillé
Plus belle s'il est possible, que j'y avais songé.

Une déesse est née, elle nage dans la lumière
De ce petit matin, serait ce une naïade
D'une mare enchantée, sortie pour me tenter ?
Ou ma jolie compagne qui cherche à m'attirer ?

Entre ces deux possibles je ne veux pas trancher
Je préfère savourer ce moment indicible
Ou la réalité à mis droit dans la cible
Ou le bonheur d'aimer, trouve sans même chercher.

Pierre BOUTET

Tous droits réservés