Ce trouble dans ses yeux comme un miroitement
Que pense la demoiselle pour ainsi s'émouvoir
Le papier tout froissé qu'elle tient dans sa main
Apporte des nouvelles qui ternissent demain ?

Un bref reniflement suivi d'un remuement
La voilà bref debout prête à faire mouvement
Elle semble décidée à faire face au pire
Son air montre assez bien à quoi elle aspire.

Un éclair de colère peut être bien de rage
Anime ses grands yeux à présent secs de larmes
Elle a été trahie, et il y a plus à dire
L'homme qui a failli, à aussi fait le pire.

Non content de lui dire, c'était fini entre eux
Il a osé décrire celle qui charme ses yeux
Et la comparer elle, la fière demoiselle
A cette écervelée, à cette tourterelle ?

Elle a cru toute entière, à cet amour toujours
Pour elle pas question de faire des détours
Elle s'est donnée en fièvre à cette gueule d'amour
Elle n'en est pas fière, elle aime sans retours.

Cette triste aventure lui a ouvert les yeux
Déclarations d'amour, c'est de la poudre aux yeux
Seuls les actes nous comptent, ceux qui l'amour démontrent
Alors que les mots doux peuvent cacher des ombres.

Un éclair dans ses yeux, comme un coup de grisou
Elle montre maintenant ses jolies dents de loup
Comme elle voudrait là, les planter dans son cou
Elle lui ferait payer cette farce de mauvais goût.

Pierre BOUTET

Tous droits résrervés