Qu’on me donne ma chance, qu’on me donne du temps

Dans mon cœur qui s’élance je sens l’appel du vent

Qu’on me donne un bateau, qu’on largue la grand voile

Je me fais fort amour, d’aller voir sous ton voile.

 

Qu’on me dise le cap, qu’on me donne la carte

Dans mon corps qui éclate je sens rugir mon sang

Qu’on me dise ma route, qu’on m’ouvre grand la porte

Attends moi mon amour, je viens et je t’emporte.

 

Qu’on libère mes chaînes, qu’on me laisse partir

Dans mon cœur qui palpite, je sens le sang bouillir

Qu’on relâche mes liens, qu’on ne me dise rien

Crois moi mon bel amour, bientôt je serai tien.

 

Qu’on laisse libre cours, à mes secrets complots

Sous ma peau qui rougit, je sens du sang le flot

Qu’on me fasse confiance, qu’on me laisse une chance

C’est vers toi mon amour qu’à présent je m’élance.

 

Ils m’ont coupé les ailes, ils m’ont mis au cachot

Je suis au fond d’un trou, je ne peux dire un mot

On m’a privé d’espace, on m’a incarcéré

Jamais mon bel amour près de toi ne serai.

 

Pierre BOUTET

Tous droits réservés