28 décembre 2015

Inégalités

Agaces de ce geste, ils veulent l'ignorerLe regard ils détournent, de l'homme à leurs piedsDans la cité partout on voit ces malheureuxQui tendent une main pour demander si peu. Alors beaucoup s'enferment dans une carapaceSe disant que eux mêmes n'ont pas beaucoup de placeIls s'en sortent à peine pour vivre de leur mieuxEt le peu qu'ils possèdent ils le gardent pour eux. Faut pas leur en vouloir, ce spectacle leur rappelleQue ce peut être eux, demain qui vous appellentDans cette société les inégalités progressentPlus pauvres et plus... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2015

Goût de cendres

Une goutte dans la bouche avec un goût de cendresMille feux se consument dans les rues sous décembreQuand la pluie lavera les décombres, c'est sûr De longues traînées noires maculeront les murs. Une goutte dans la bouche avec un goût de sangLes soldats assoiffés se détournent des puitsLes corps accumulés en obstruent les conduitsLa guerre à tout détruit de la ville d'avant. Hier des maisons superbes et des places animéesA présent que des ruines avec des morts dedansHier une ville heureuse pour tous ses habitantsMaintenant un désert,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

Dualités

Pour mille mauvaises raisons l'homme est un loup pour l'hommePour mille et une bonnes raisonsL'homme est un frère pour l'homme Pour mille mauvaises raisonsL'homme pille sa terrePour mille et une bonnes raisonsIl en exploite les terres. Depuis la nuit des temps cette dualitéEst pour l'humanité, la seule réalitéPour les temps a venir, si l'homme veut existerIl devra accepter d'autres modalités Il aura mille bonnes raisons de partager la terreIl en aura autant de préserver le mondeSur de nouveaux principes il faudra qu'il se fonde Il... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

Plaidoyer

PitiéPrenez pitié de moi, je suis à bout de terreRegardez mon état il est à faire peurMa peau est crevassée de toutes vos entaillesVous êtes allés chercher au cœur de mes entrailles PitiéAyez un peu de cœur voyez mes océansOn ne peut s'y baigner, sont pollués céansMes mers sont encombrées de vos déchets flottantsQuand vous y déversez tous objets encombrants. PitiéSoyez plus magnanimes, sentez l'air et mes ventsIls charrient vos humeurs cela bien plus qu'avant Mes courants aériens portent vos puanteursIl n'est plus de recoin sans... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

Nenets

Dans le blizzard qui souffle sans pitié sur ces plainesOn distingue parfois des cortèges de RennesApparaissent aussi quelques pauvres traîneauxDes hommes ou des rennes on ne voit que les peaux. Ils sont en transhumance dans le Yamal Arctiqueoù toundra et tourbières sont les seuls paysagesCe sont de fiers nomades et ils se montrent sagesObservant scrupuleux ses rythmes et sa musique. Ils ont la Sibérie comme seule maîtresseDerrière eux peu de traces, rarement ils en laissentLeurs tchoums qui se démontent faites de bois et de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

Maladie

La vie qui y foisonne sans arrêt, sans reposA ses lois est soumise, elles sont sans appelTant qu'elle les respecte, le temps est éternelSi elle s'en écarte, elle y jouera sa peau. Des lois de la nature les hommes s'en absolventS'ils font avec mesure ce genre de sacrilègeLa nature est bonne mère, elle a ce privilègeIl se peut bien qu'alors ce problème elle résolve. S'ils s'en écartent trop, s'ils oublient son tempoLa nature est cruelle, ils paieront leur écot Mais de quelle manière ils ne savent pas tropLa nature est patiente, elle... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 décembre 2015

Laissez nous en paix

Au nom de tous les miens, devant les Hommes sagesJe veux crier ma colère , mon désespoir, ma rageIls sont venus brutaux déverser leurs rebutsLeur unique profit est leur unique but. De ce petit marais ils ont fait leur poubelleDans ce vallon perdu que la nature est belleIls ont empoisonné et répandu la peste,Sans même s'inquiéter des suites de leur geste. Dans cette Afrique là où tout leur est permisQuand des potentats gras vendent ce paradisAu nom de tous les miens, villageois bâillonnés Je veux défendre cette terre où nous sommes... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

Sieste

Alanguie sur sa chaise, elle baigne au soleilDes perles apparaissent aux lignes de son frontComme elles brillent et miroitent, alors elles lui fontComme un léger diadème qui l'orne à merveille. À moitié endormie, sa poitrine se soulèveAu rythme régulier de sa respirationSes petits seins qui pointent sous sa combinaisonSont des collines douces que mes mains prennent en rêve. Sa chevelure blonde s'étale en couronneDégageant son visage aux lèvres bien ourlées Appelant, inconsciente, les plus chauds des baisersQuand elle sommeille ainsi... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

Nuit de fièvre

Sur ta peau elle glisse la brûlure assassineElle envahit ton corps et puis se fait câlineTu ne contrôle rien dans cette nuit d'ivresseTu voudrais que jamais pourtant elle ne cesse. Sur ton cou il est doux le souffle qui taquineTous les vaisseaux qui veinent le satin de ta peauAu creux de ton compas quand il y fait rapineTu frissonnes déjà impatiente, sans repos. Sur ton ventre lascif, sa joue se fait pressanteIl y joue des morceaux pour te rendre ardenteQuand tu seras enfin au désir toute ouverteIl prendra le chemin où le mène... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

Fatale

Doucement elle glisse sa main dedans la mienne Elle m'envoûte les sens par sa grâce aérienne Les tons très subtils de sa voix qui m'entraînent Dans les rêves les plus fous, là où mon désir traîne. Son corps qui me frôle provoque mon émoi Son parfum léger flotte dans l'air si calme Elle m'a conquis, elle est dans mon âme Fini le combat, ai je encore le choix ? Elle l'air de rien, continue sa route Sûrement pour elle il n'y a plus de doute Son petit manège, sa conduite exquise Sa nouvelle proie, elle est toute conquise. Elle me... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]