Petit homme malade tu es dans la panade
Si tu veux en sortir arrête tes salades
Cesse donc de gémir, cesse tes jérémiades
Prend l'avenir en main sinon tu restes en rade.

Ouvre grands tes oreilles, écarquille tes yeux
Fait tomber tes œillères, regarde dans ton cœur
Comprend les vrais problèmes, prépare toi au feu
Accepte de changer, guéris toi de tes peurs.

Petit homme malade, tu es plus fort que ça
Tu as dans le passé franchi bien des obstacles
Pourquoi donc aujourd'hui devant ce triste spectacle
Ne réagit tu pas, et baisse tu les bras.

Tu peux de grandes choses, mais remue toi tudieu
Il n'est plus temps d'attendre, les urgences l'exigent
À te tourner les pouces, tu te mets en danger
Tu sais être génial, alors c'est quand tu veux.

Petit homme malade, je te trouve pitoyable
Quand tu perds tout ce temps, à des conflits stériles
Ne vois tu pas devant quels sont tous ces périls
Si tu veux t'en sortir, tu dois être capable.

Laisse derrière toi les modèles du passé
Tu vas agir sans craintes, en affrontant tes doutes
Tu vas imaginer qu'elles réponses appliquer
Et quoi dynamiter pour dégager la route.

Pierre BOUTET

Tous droits réservés