15 décembre 2015

Impasses

Percés de part en part, pantelants de colèreEt l'esprit embrumé par des journées de haineA la bouche des mots d'une violence extrêmeIls oublient à l'instant des années de raison. Je suis bien stupéfait de voir ce phénomèneA quel point les moeurs construites par nos usagesPar des siècles patients de lente évolutionSont un faible vernis posé sur le sauvage. Il est bien attristant, mais c'est un fait constantQue sous l'effet des peurs, les hommes alors révèlentLes plus mauvais côtés, de leur nature humaineEt oublient tout de go des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 décembre 2015

Nouvelles donnes

ls disent avoir compris mais ils n’ont rien appris Devant cette bronca ils sont bien pris de court Au plus ils sont capables d’infléchir leur discours Mais pour changer vraiment il faut mettre le prix.   On ne peut plus poursuivre sur les vieilles brisées En les adaptant juste pour donner l’illusion Qu’elle vont proposer de bonnes solutions Quand manifestement elles sont dépassées.   Pour être à la hauteur de ces foules travailleuses Il faudra proposer des choses audacieuses Urgent de bien prouver que ceux qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2015

Terre et mer

Plongées dedans la glace, brûlées dans un volcan Ces roches ont vécus de terribles épreuves Au fil des millénaires elles ont ainsi inscrit Dans leurs strates empilées la mémoire des vents. Oh combien volcanique que tu te sentes toi Jamais tu ne seras aussi calme que ça Imperturbables elles sont, insensibles à tout Toi tu n’es qu’émotion, à fleur de peau en tout. Même quand tu es de glace, je sais comment te rompre Je sais quelles sont les voiles que je dois soulever Même quand tu te figes, même quand tu te trompes Je sais quelles... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2015

Hiver

Une beauté sauvage, une rude natureUn torrent qui cascade, une chouette qui hululeUn cerf aux aguets et des chiens qui aboientDe la neige qui couvre les prairies et les bois L'hiver s'est installé, il a pris ses quartiersQuelques feuilles d'automne jonchent abandonnéesLes chemins bien cachés qui courent entre les haiesLe froid s'est accroché aux vieux murs éboulés. Le grand silence a pris possession de ces lieuxLes mouvements eux mêmes ralentissent au mieuxAu coin du feu on pense à réparer les toitsDans les cheminées brûlent de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2015

La biche

Un petit vallon en herbe bordé de très vieux chênesBleues, blanches et violettes, mille fleurs le parsèmentComme autant de paillettes posées sur un manteauUn rayon de soleil filtre entre les feuillesVient caresser la scène comme l'on se recueille. L'automne touche à sa fin et la lumière déclineUn sentiment de paix imprègne la colline.Une biche esseulée traverse cette scèneElle est comme enchâssée dans cet écrin de reine. Elle lève le nez humant l'air alentourElle est aux aguets comme elle l'est toujoursElle est méfiante, son faon... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2015

Rêver sa vie

Alors que je marchais sur ce chemin de traîne Comme je savourais la musique qui m’entraîne Que je rêvais tout haut à la semaine prochaine Je suis tombé soudain tout droit dans le fossé.   Toi tu peux bien rêver à toutes les promesses Que dans ta tête sème la dame de tes pensées Regarde un peu quand même où te mènent tes pieds Tu voles dans l’éther, reste un peu sur terre.   Si ce qui peut nourrir nos espoirs, nos projets Mérite que l’on y pense pour mieux imaginer La vie de tous les jours exige notre présence Si... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 décembre 2015

Résolution

Deux heures du matin et le sommeil qui fuit Deux heures du matin c’est le cœur de la nuit Ça tourne dans ma tête, sans cesse se répète Les mots que je n’ai dit hier soir, en tête à tête   Trois heures du matin, mon dieu mais quel ennui Je n’arrive toujours pas à croire que j’ai nuis A cet amour possible avant que cela pète A ce moment propice avant qu’elle ne me jette.   Quatre heures du matin, mon esprit est un puits Dans lequel je me jette, car supporter ne puis Comment ai je donc pu être cet amant bête Qui ne... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2015

Noël

Noël que tous attendent impatientsNoël dont la magie opère encoreNoël dont on peaufine le décorNoël débauche de chère et de présents Noël on s'y prépare bien avantNoël on en rêve, pourquoi, longtempsNoël si galvaudé mais si prégnantNoël même si tu n'a plus du tout de sens Noël c'est une trêve bien trop courteNoël chacun y met bien de ses doutesNoël les familles qui se regroupentNoël un rendez vous sur toutes nos routes. Noël avec ton sapin, tes guirlandesNoël ta houppelande et ton traîneauNoël tes yeux d'enfants émerveillésNoël ton... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2015

Mauvais rêve

J’ai fait un mauvais rêve, où elle était partie Aussitôt je me lève, je la vois endormie Pourquoi ce cauchemar, pourquoi donc cette crainte Je n’ai pas de raison d’entendre cette plainte.   Chaque jour je me dois de la séduire encore De lui montrer la vie sous son meilleur côté Chaque jour je m’essaie dans un nouveau décor De lui donner envie de vivre à mes côtés.   Pourquoi alors ce doute de ses vrais sentiments Alors qu’elle se donne toujours sincèrement Pourquoi ressentirais-je cette insécurité Quand elle me... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2015

Dédales

Des grains de sable, des murs instables Des fines lézardes entre les arbres Si sur les cartes tu te tables Tu heurteras tête contre marbre.   Tous ces sentiers qui mènent à rien Ces échappées en trompe l’œil, Ces solutions sans équations Et ces réponses sans les questions.   Ta route croise bien des destins Ton cœur emprunte des chemins Combien sont ceux qui mènent loin Combien sont ceux qui sont sans fin.   Tu perds le nord quand tu as tort Tu as raison contre les forts Combien sont ceux qui te... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]