14 décembre 2015

Leçon

On dit qu'il est bien rare de tirer la leçonDes erreurs que d'autres ont faites à leur façonAinsi les peuples écoutent des voix de déraisonQui les poussent à croire au gré de leurs passions Pourtant souvent l'histoire a montré de façonTrès claire à l'en croire que ces fausses solutionsConduisent à des impasses, des drames et des échecsMais il en faut bien plus pour convaincre ces mecs. Et quand je dis les mecs il est bien triste je croisDe voir autant de femmes porter ces tristes croixQuand le monde qu'elles préparent verra des... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 22:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 décembre 2015

Contrition

Coutume est chez nous de faire une ovation à tous ceux qui remportent de belles élections Hier soir n’en est vu guère ce n’était que sermons Serments de bien mieux faire et belles contritions   N’étaient pas à la fête nos très anciens champions Pour faire le genre de tête qu’entraîne ces occasions Bien surpris pour beaucoup après la peur panique De retrouver un siège, la peur qu’on le leur pique   Vont-ils réaliser qu’après cette semonce A ne pas réformer il faudra qu’ils renoncent Les questions non réglées,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2015

A front perdu

Ils ont failli gagner, mais ont ils bien perduCes gens qui nous font peur aux idées saugrenuesAvant de nous réjouir sommes nous convaincusD'avoir porté réponses à tous ces inconnus ? Avant d'être en mesure de pouvoir assurerL'avenir de nos fils et de l'humanitéIl nous faut bien régler les questions immédiatesCelles qui bien nous minent et qui sans cesse éclatent Les inégalités, le chômage de massel'éducation pour tous, sécurité toujoursA défaut de régler, sommes pris dans la nasseEt sommes confrontés aux problèmes qui courrent. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 21:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2015

En suspens

Retiens bien l'aiguille, cache moi ta montre Je veux que ce moment ne s'arrête jamais Comme une anguille, que garderaient nos mains Pourquoi ne pas rester ainsi jusqu'à demain. Dans cet instant parfait, suspendus à nos lèvres Ce sentiment si rare d'être en équilibre Dans ce monde agité qui sans cesse nous bouscule Reste un peu avec moi sur le siège à bascule. La course effrénée et sans hâte du temps Reprendra bien sans nous, restons bien cachés là Personne ne nous cherche, nous sommes si bien là Blottis l'un contre l'autre, c'est... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2015

Elle

Deux ou trois choses que je sais d'elle De ma petite hirondelle Elle n'a pas la voix crécelle Elle est plutôt violoncelle Deux ou trois choses que je dis d'elle Pour moi c'est sur c'est la plus belle Elle a des yeux couleur de miel Et des cheveux couleur soleil Deux ou trois choses que j'oublie d'elle Oui je le sais elle est cruelle Elle peut jeter à la poubelle Les mots d'amour qui sont pour elle Deux ou trois choses que j'aime en elle Je sais elle n'est plus pucelle Mais elle n'est pas non plus de celle Qui éteindra ces... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2015

Tout est blanc

Tout est blanc, en haut en bas, devant, derrière Dans ces espaces point de repères Tu te perds aussi vite que le vent Effacera tes traces dans la neige et le temps   Alors il est miracle de percevoir parfois Comme un éclat de vie, comme un éclair du jour Dans tout ce blanc autour, comme un œil de velours Comme une perle noire perdue dans le brouillard.   Pierre BOUTET Tous droits réservés
Posté par Pierre Boutet à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 décembre 2015

Bijou

Un sentier qui chemine à flanc de la collineQui gravit patiemment les pentes ravinéesIl longe les vieux murs de restanques abandonnéesOffrant de ci de là des vues sur la vallée Un sentier qui vous mène au bout de ses lacetsEn un lieu retiré, où niche une chapelleAu flanc de la falaise, mon dieu qu'elle était belleSous son seul olivier on peut s'y prélasser. De ce balcon étroit une vue étonnanteSur la vallée en bas, sur les montagnes au loinOn ne veut plus bouger, on est bien dans ce coinPerdu et isolé au bout de cette sente. En... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2015

Hier encore

  Hier encore je pouvais me lancer des défisParfois bien ridicules, sans que je me méfieCar la jeunesse ignore les dangers, les périlsElle tente des choses quel qu'en soit les profits. Refrain : Hier encore j'étais jeune et de corps et d'espritIl ne se passait pas de jour sans que j'ai des enviesEnvies de toutes sortes ayant grand appétitEnvies de jouer et de mordre, envie de rire aussi. Hier encore je savais comment gravir un montComment monter aux arbres, comment sauter d'un bondHier encore je voulais découvrir des rivages... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2015

Si tu le veux...

Quand bien jamais tu oses, alors tu te reposes,Offrir bouquets de roses, pourquoi faire ces chosesDétours qui se conjuguent, et volonté qui fugueMais tu es le seul juge, c'est toi seul que tu gruges. Quand bien jamais tu veux, alors tu joues ce jeuDénouer tous ces nœuds, pourquoi faire si peuRaisons qui s'entremêlent, et vouloir qui se fêleMais tu es le seul maître, vois donc ce qui peut naître. Quand bien jamais tu peux, alors tu forces un peuTrier parmi ces vœux, pourquoi agir au mieuxPossibles qui se bousculent, volonté qui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2015

Tempus fugit...

Du sablier géant s'écoulent les grains de sableDe la clepsydre cachée gouttent les eaux du tempsA l'horloge des corps, se chiffrent les années A la montre de Dieu, s'égrène l'éternité. Quel est le temps qui reste à nous pauvres mortelsChaque matin peut être qui sera le dernierA chaque tour de roue notre histoire progresseA nous aveugles et sourds elle reste un mystère. Que je sois malheureux ou que je sois prospèreQu'il me soit donné tout, ou que je désespèreDevant cette donnée nous sommes tous si faiblesAlors que faisons nous de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Boutet à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]