Oyez pauvres humains, oyez votre avenir

A l’aube de demain ne voyez vous venir

Ces gros nuages noirs qui partout s’amoncellent

Ces vents et ces tempêtes qui s’annoncent en trompettes ?

 

Oyez peuples aveugles, oyez ce qui vous viens

Depuis bien trop longtemps vous l’avez préparé

Sans même un instant vous y être préparés,

Demain peut être bien il ne restera rien.

 

Oyez bien sots puissants, oyez leaders stupides

De n’avoir su être autrement que cupides

De n’avoir pu offrir de meilleur que d’avoir

Vous ne laissez derrière qu’un lit de désespoir.

 

Oyez guides suprêmes, oyez prêcheurs nommés

Pour cette vérité que vous avez bien tue

Vous avez oublié dans vos sermons bornés

Que c’est la vie sur terre où est notre salut.

 

Oyez médias vengeurs, oyez hommes de plumes

Vous avez consacré beaucoup trop de vos unes

A des sujets mineurs, a des choses futiles

Sans dénoncer assez, quels sont les vrais périls ?

 

Oyez hommes éclairés, oyez femmes conscientes

Cela fait trop longtemps que derrière on patiente

A présent levons nous pour faire entendre la voix

De tous ceux qui veulent proposer d’autres choix.

 

Pierre BOUTET

Tous droits réservés