Sur le toit des voisins

l’ardoise brille des rayons

du soleil d’hiver

je grignote mon pain

en pensant que c’est bon

d’avoir ouvert

la fenêtre sur le ciel

les montagnes, les forêts

je savoure ce miel

qui coule de mes doigts

a présent je suis prêt

à recevoir la joie.

 

Pierre BOUTET

Tous droits réservés